01/09/2014 / Communiqué de presse

Croisillons viennois Thermix pour fenêtres à efficacité énergétique

Pour le salon Glasstec, Ensinger agrandit sa gamme de croisillons et recommande le calcul exact du coefficient Uw

Les croisillons donnent à la fenêtre et aussi à tout le bâtiment un caractère et un aspect particuliers. Dans le cadre de plans de construction ou de la protection des monuments, l'utilisation de fenêtres à croisillons peut même être imposée. À partir d’octobre, Ensinger va agrandir sa gamme de croisillons par la largeur de 25,4 x 9,4 mm : Les croisillons viennois Thermix sont donc disponibles avec des épaisseurs de 11,4 mm et 9,4 mm pour des largeurs de 21,4 mm, 25,4 mm et 31,4 mm.

Les croisillons viennois sont disponibles compatibles avec les intercalaires Thermix TX.N plus en six couleurs, sur demande également réalisables avec des teintes individuelles (voir « Croisillons viennois pour l'opéra de Leipzig »). Des accessoires tels que les croix de croisillons et les pièces de raccord permettent d'avoir des jonctions sûres. En tant que profils rectangulaires creux, les croisillons viennois Thermix sont plus faciles à traiter qu'une solution Duplex en profils d'intercalaires. Les croisillons viennois Thermix sont fabriqués en plastique renforcé à la fibre de verre. Les matériaux sont résistants aux UV, sans fogging et sont convaincants grâce à une conductibilité extrêmement faible de la chaleur de la matière plastique.

Croisillons viennois : Au top de l'esthétisme et des économies d'énergie

Mais, en règle générale, comment agissent les croisillons sur le coefficient de perméabilité de la chaleur de la fenêtre ? Tout d'abord il faut différencier : S'agit-il d'un croisillon divisant le verre, d'un croisillon décoratif ou d'un croisillon viennois ? Le « véritable » croisillon réunissant plusieurs segments de vitrage isolant pour faire une fenêtre est le moins efficace techniquement en matière d'isolation thermique. Les croisillons décoratifs et les croisillons viennois sont nettement meilleurs. Ils sont installés dans l'interstice entre les vitres et ne créent qu'une séparation visuelle du vitrage isolant. Les croisillons décoratifs sont utilisés différemment, le constructeur de fenêtre place les croisillons viennois en plus des baguettes décoratives sur le côté extérieur de la vitre, donnant ainsi l'apparence d'une véritable fenêtre à croisillons (voir encadré d'information « C'est le croisillon qui fait la différence »).

Conformément à la norme DIN EN 14351-1, tableau J.1, pour calculer le coefficient Uw, des valeurs forfaitaires sont ajoutées au coefficient Uw d'une fenêtre sans croisillons. Dans la pratique, cette façon de faire s'est avérée très imprécise et désavantageuse pour les croisillons car les ajouts se font sur la base « worst case ». Avec le calcul exact on constate : Si un système « chaud » en matière plastique technique comme les croisillons viennois Thermix est utilisé, alors l'augmentation du coefficient Uw se situe uniquement dans une plage du centième.

Calcul précis du coefficient Uw avec croisillons

Pour calculer le coefficient de perméabilité de la chaleur (Uw) d'une fenêtre à croisillons, il faut, en plus des dimensions connues, uniquement la longueur et le coefficient Ψ (c'est-à-dire : le coefficient psi) des croisillons. La formule de calcul est la suivante :

Les coefficients de base Ψ des croisillons viennois Thermix ont été calculés par l'Institut allemand des technologies de fenêtres (Institut für Fenstertechnik – ift) à Rosenheim dans du double et triple vitrage isolant et sont mentionnés dans la fiche technique de Ensinger. Sur demande, Ensinger calcule volontiers les coefficients Ψ d'autres constructions à vitrage isolant avec des croisillons viennois Thermix.

Afin de faciliter aux architectes, planificateurs et constructeurs de fenêtres le calcul du coefficient de perméabilité de la chaleur de la fenêtre à croisillons, Ensinger propose, à partir de septembre, sur son site Internet www.thermixspacer.com un calculateur d'Uw actualisé et facile à utiliser qui fournit rapidement des résultats fiables. Ensinger propose d'autres aides en ligne comme un configurateur de fenêtres ainsi qu'un calculateur de frais de chauffage qui, en quelques clics, montre comment des fenêtres optimisées au niveau de l’isolation thermique peuvent fortement contribuer à réduire les frais de chauffage dans le ménage.

C'est le croisillon qui fait la différence :

Les fenêtres à croisillons se divisent habituellement en trois types de base :

  • Les fenêtres à croisillons se divisent habituellement en trois types de base :
     Dans ce cas, la fenêtre se compose effectivement de plusieurs petites vitres isolantes. Ceci a un effet négatif sur les coefficients thermiques de la fenêtre parce que la part de joints périphériques est élevée par rapport à la surface vitrée. Pour cette raison, avec cette solution, la fenêtre obtient, avec ΔUW = 0,4 W/(m2K), l'augmentation forfaitaire la plus élevée du coefficient de perméabilité de la chaleur conformément à DIN EN 14351-1. De plus, avec des vitres de petits formats, le joint périphérique est plus fortement sollicité.
  • Croisillons décoratifs :
    Les croisillons décoratifs se situent entre les vitrages isolants et aucun autre croisillon ni recouvrement n'est fixé à l'extérieur du vitrage isolant. Ceci permet de conserver une surface vitrée lisse et, visuellement, on n’a pas la même impression que sur une fenêtre avec croisillons divisant la vitre.
  • Croisillons viennois (croisillons à caisson) :
    Les croisillons viennois donnent à la fenêtre l'impression qu'elle est équipée de croisillons divisant le verre. Les croisillons sont placés entre les vitrages isolants. À l'extérieur, des baguettes décoratives sont collées sur les vitres. Les ajouts forfaitaires conformes à DIN EN 14351-1 pour les croisillons décoratifs et croisillons viennois sont identiques. Ils sont de ΔUw = 0,1 W/(m2K) pour une croix de croisillons simple respectivement ΔUW = 0,2 W/(m2K) pour une croix de croisillons multiple. Si, au lieu des valeurs grossières approximatives on utilise les coefficients Ψ d'un croisillon viennois à optimisation thermique Thermix, on constate alors : Le coefficient de perméabilité de la chaleur augmente dans la plupart des cas uniquement de quelques centièmes.

Exemple de calcul avec les croisillons viennois Thermix :

Les croisillons viennois Thermix sont fabriqués en matière plastique technique possédant une conductibilité à la chaleur 700 fois inférieure à celle de l'aluminium. Ainsi, on peut économiser non seulement des frais de chauffage mais aussi on réduit considérablement le risque de formation de condensation et de moisissure dans le secteur du bord de vitre des croisillons en raison des températures superficielles plus élevées.

Quel coefficient Uw a une fenêtre en bois de dimension standard de 1,23 x 1,48 m avec un coefficient Uf de 1,4 W/(m2K) et un vitrage thermo-isolant (4/16/4) mm avec Ug=1,1 W/(m2K), en présence d'une croix de croisillons simple avec les croisillons viennois Thermix de 21,4 x 11,4 mm ?

  • En appliquant l'augmentation forfaitaire selon DIN EN 14351-1 on obtient un coefficient Uw de 1,4 W/(m2K)
  • En calculant sur la base de coefficients Ψ, le coefficient Uw n'augmente que de 0,02 W/(m2K) à 1,32 W/(m2K). Du fait que seulement deux points indicateurs de valeur sont donnés, le coefficient Uw continuerait d'être 1,3 W/(m2K).

Pour une maison individuelle d'environ 30 m² de surface de fenêtre, les croisillons provoqueraient une consommation supplémentaire théorique de frais de chauffage de seulement 4 € par an.


A propos de Thermix

Les intercalaires Thermix améliorent la rupture de pont thermique des fenêtres, portes et façades à vitrage isolant. Ce qui permet de faire des économies d’énergie ; les coûts de chauffage et de climatisation sont épargnés et les émissions de CO2 sont réduites. Avec les intercalaires Thermix, les bordures de vitrage isolant sont équipées de la technologie « warm edge ». En outre, les croisillons viennois donnent l’apparence de véritables fenêtres à croisillons avec une excellente isolation. Les deux produits sont simples à traiter et efficaces. Les équerres d’angle et pièces de raccordement longitudinales spéciales garantissent en tout temps une liaison parfaite et sûre. Thermix est une marque de la société Ensinger, l’un des spécialistes leader des plastiques techniques de haute performance.

De plus amples informations sont disponibles sur le site : www.thermixspacer.com


À propos d'Ensinger

Le groupe Ensinger développe, fabrique et commercialise des compounds, produits semi-finis, profilés et pièces techniques en plastiques de construction et plastiques de haute performance. Ensinger utilise de multiples procédés de fabrication tels que l'extrusion, l'usinage mécanique et le moulage par injection. Avec un effectif de 2 100 employés sur 27 sites, l'entreprise familiale est présente dans les nombreuses régions industrielles importantes dans le monde, avec des sites de production ou filiales de distribution.

Vous trouverez d’autres informations à l’adresse www.ensingerplastics.com


Figure 1 : Types de base de fenêtres à croisillons : À gauche : Croisillon décoratif, centre : Croisillon viennois, à droite : Croisillons séparant les vitres. Source : BF Bundesverband Flachglas/Ensinger
Photo 2 : Les croisillons modernes donnent à la fenêtre et aussi à tout le bâtiment un caractère et un aspect particuliers. Dans le cadre de plans de construction ou de la protection des monuments, l'utilisation de fenêtres à croisillons peut même être exigée. Les croisillons viennois Thermix d'Ensinger ont une efficacité énergétique très élevée.´Source : virtua73 - Fotolia.com/Ensinger

Contact de presse et informations supplémentaires

Karin Skrodzki

Ensinger GmbH
RP et communication de produits de construction
Rudolf-Diesel-Straße 8
71154 Nufringen
Allemagne
Tel. +49 7032 819 674
[obfemailstart]a2FyaW4uc2tyb2R6a2lAZW5zaW5nZXJwbGFzdGljcy5jb20=[obfemailend]