26/07/2017 / Actualité

Parfaitement isolée et résistante aux séismes au Chili

La résidence de l’Ambassade d’Allemagne  de style néo-classique à Santiago du Chili, laquelle a été édifiée en 1944, est située dans une zone à haute activité sismographique et à risque sismique élevé. C’est la raison pour laquelle le bâtiment a déjà été évacué en 2008 pour des raisons de sécurité. Et pour cause: en 2010, un grave tremblement de terre a fortement endommagé de nombreux bâtiments dans la ville de 6 millions d’habitants. Les travaux d’assainissement en 2014/2015, qui ont duré un an, ont fait l’objet d’une rénovation générale et d’une protection contre les éventuels séismes y compris la façade classée monument historique. (Voir annuaire Construction et aménagement de l’Espace 2015/16 de l’Office fédéral allemand du génie civil et de l'aménagement du territoire (Bundesamt für Bauwesen und Raumordnung).
Vue frontale de la résidence de l’Ambassade d’Allemagne au Chili Photo: © BBR/Christian Hagemann, Berlin

Le climat de Santiago du Chili est similaire à celui de la région du bassin méditerranéen, il est sec en général mais présente toutefois des variations brusques de températures. Des températures élevées sévissent pendant les mois d’été tandis que les hivers peuvent être plus frais. Au cours de la rénovation, l’activité s’est donc principalement concentrée sur l’amélioration durable du bilan énergétique hormis l‘assainissement parasismique. A cet effet, les planificateurs ont misé principalement sur la construction de nouvelles fenêtres en bois à faibles coefficients UW.

Le fabricant de fenêtres commandité LIP GmbH a choisi les vitrages isolants du fabricant Nowak Glas avec les intercalaires Thermix® « warm edge » soit « cold edge » et croisillons viennois. L‘utilisation du refroidissement nocturne en combinaison avec la protection solaire assurée par les persiennes traditionnelles, a permis de renoncer totalement à un refroidissement mécanique de l’édifice.

Deux semaines à peine après le délai de livraison, un séisme de magnitude 8,2 a mis à l’épreuve le bâtiment en septembre 2015 qui a bien résisté et en est sorti indemne.